Location vente, formule vedette de l’habitat en 2002

  

Alger, 30/12/2002 (APS) – cinquante-cinq mille (55.000) logements mis en chantier par l’AADL tandis que des centaines d’entreprises en lice attendent le feu vert de la CNEP pour lancer 65.000  nouvelles unités. tel est le bilan d’une première année d’application de la location vente, une formule porteuse de multiples espoirs tant pour les couches dites « intermédiaires »  que pour les tissu urbain des villes algériennes , terni  par la construction anarchique et les cites dortoirs .

 Les programmes AADL et CNEP – BANQUE, au total 120.000 logements, pressentent,  environ 40 pc de la demande en logements de type location vente enregistré  auprès de l’AADL.

 Ce même total ne représente par ailleurs que 9 pc du déficit global en logement en Algérie estime par le conseil économique et social (CNES ) a environ 1,3 million de logements.

 Le CNES qui a fait état dans son rapport de conjoncture au 1er semestre 2002 d’un recul au plan des lancements de logements d’une manière générale ( -14,68pc ), a cependant estime que « l’opération de location-vente est a mettre à l’actif du secteur ».

 Décembre 2001, sur un chantier à MOHAMADIA (Alger), commencent les premières coulages de béton pour le projet des 1574 logements destines à la location –vente

Parmi les témoins de cette opération qui a marque le lancement officiel de la réalisation, beaucoup  ont émis des doutes sur la crédibilité de cette formule. 

Douze mois plus tard, les tours promis poussent comme prévu et nourrissent, jour après jour, les espoirs des couches dites « moyennes », dont les salaire est compris entre 12.000 DA et 40.000 DA.

 Des citoyens de tout bord, jeunes couples, célibataires familles …n’osaient mémé pas, jusqu’à un passe récent, revers de posséder un logement, avant de blanchire sous le harnais de leurs métiers respectifs.(suivra)

  

2002/ logements (2/3)

Location-vente, formule vedette de l’habitat en 2002

  Alger (APS) – il ressort d’un récent sondage réalisé dans l’algérois  par l’AADL que plus de 90 pc de ses clients sont ages de 25 à 50 ans, deux demandeurs sur 3 sont des hommes et près de la moitie sont des célibataire (47pc). Plus de 67 pc des demandeurs estiment que les modalités de paiement proposées «  sont très positives » et 80 pc sont satisfaits de leurs affectations.

 Habiter un logement spacieux et bien connu, dans un immeuble propre et bien géré

Vivre dans une cite dotée de toutes les commodités nécessaires, tout cela contre un « prêt » sans    intérêts et remboursable sur 25 ans, tels sont les avantages qu’offre la formule

Engager à livrer, des mars 2003, une partie de son premier programme de 20.000 logements dont 11.000 unités pour la capitale, l’AADL compte aujourd’hui 179.304 postulants éligibles à travers les 22 wilayas concernées par la formule

Parmi eux,33 pc ont déjà reçu leurs avis favorables dans le cadre du premier programme  20.000 (unités) et du second 35.000.

 Quant aux autre postulants éligible, soit la majorité estimée à 119.704, ils ont été orientes vers des projet  future notamment celui de la CNEP.

 La caisse qui à lancé un appel d’offre en octobre dernier pour la réalisation de son programme, est en train d4identifier les sites devant accueillir les logements de location vante

 La banque à par ailleurs chargé l’AADL de la commercialisation de ces logements selon les mêmes critères définis dans le décret exécutif portant sur la location vante.

 les chiffres arrêtes par l’agence au 30 novembre 2002 et ce à travers le pays, 26,503 postulants ont déposé des dossiers 230.576 demande sont déjà   traiter

Sur ce total, 25,651 dossiers ont été ajournes et 26,121 rejetés

 Pour la capitale qui totalise 30.000 avis favorable dans le cadre des 1er et 2ém  programmes et 79.825 autre orientent vers des programmes futurs, le nombre global de demandes a dépassé les 140.000, soit plus de 53 pc de la demande exprimée à travers les 22 wilayaetes concernées.

  Sur ce total, l’AADL a par ailleurs rejetés à Alger 7.948 dossiers et a ajourné 3.025 autres sur les 120.798 déjà traités au 30 novembre dernier. (suivra)

 

2002/logements (3/3)

location vente formule de vedette de l’habitat en 2002

 Alger (APS) – en 2002, le programme de logement en location vent a été étendu à d’autre wilaya pour concerner un grand nombre de grandes villes algériennes

 Outre les huit wilayas du Nord déjà inscrites dans le programme  de 20.000 logements, le programme des 35.000 logements concerné onze autre wilayas situées surtout dans l’intérieur et le sud du pays.

 les travaux lancés au niveau de tous les sites retenus avancent à un rythme juge « satisfaisant »  par le ministère de l’habitat lors d’une récente  sortie sur les chantiers  d’Alger .

 Les constructeurs en chargé des travaux notamment COSIDER et les SOCIETES CHNOISES  ont promis d’être au rendez-vous des  mars  malgré les contraintes qu’à connu le marché des matériaux de  constructions en cette fin d’année.

 Les points faibles de cette  formule  résident, selon les promoteurs  et les futurs

« loc-acquerreurs », dans certains terrains inadéquats réserver à ces programmes et dans la future gestion des immeubles après leur livraison.

La majorité de ces sites s’avèrent inaptes à la construction parce que ils sont situer sur des lits de oueds, avait indiqué le P-DG de cette banque qui a rejeté une première liste des sites proposer pour ses projets.

 La question de la gestion des futures cites qui n’est pas pour l’instant à l’ordre du jour des promoteurs ( société de gestion des sites ), préoccupe déjà, a juste titre, les acquéreurs voulant éviter la dégradation trop rapide de leur bien et de leur cadre de vie./aps

53380/126/540

 59005

APS 301230 ALG DEC  02